+ Dans la presse

Ça bouge – un peu – chez les Allemands au sujet du diaconat féminin

17/05/2017

Monseigneur Gebhard Fürst, évêque-théologien allemand de Rottenburg-Stuttgart, a affirmé, lors d’un rassemblement de l’Association des femmes catholiques d’Allemagne (KDFB), le 27 mars dernier, que l’heure était arrivée pour que le diaconat féminin devienne réalité dans l’Église catholique. Par ailleurs, on peut – encore vaguement – espérer que la conférence épiscopale allemande se décide pour le diaconat sacramentel des femmes.

35 ans déjà – Lettre pastorale de Mgr Bernard Hubert, évêque de Saint-Jean-Longueuil

29/12/2016

Le 7 décembre 1981, Mgr Bernard Hubert, évêque de St-Jean-Longueuil, publiait une lettre pastorale sous le titre Une complémentarité réciproque. Nul doute que ces quelques extraits vous pousseront à découvrir l’ensemble de cette lettre et à savourer cette parole libre, mutatis mutandis, car nous sommes au Québec, et en 1983…

Commission pour l’étude du diaconat féminin

05/12/2016
Deux mois après l’annonce du pape François, on ne connaît toujours pas la teneur exacte du mandat qu’il a confié à la Commission pour l’étude du diaconat féminin. Femmes et ministères souhaite qu’il soit rendu public le plus tôt possible, sans quoi il sera difficile d’apporter une contribution aux délibérations inhérentes à cette question irrésolue depuis le concile Vatican II.
L’initiative, connue depuis le 2 août 2016, donne à prime abord un signal concret qui pointe en direction de la participation des femmes à la vie de l’Église catholique. La composition mixte de la commission est significative : présidée par un évêque, elle compte un nombre égal de femmes et d’hommes reconnu-e-s pour leur compétence.

Femme et prêtre catholique, chair et âme

28/11/2016
Christina Moreira, une Française qui vit en Espagne, exerce son ministère dans une petite communauté de base dont elle a la charge pastorale, charge qui lui a été confiée par la communauté assemblée. Elle a été ordonnée prêtre par l'évêque Bridget Mary Meehan, à Sarasota, Floride (USA – elle habitait alors en Amérique du Sud), en mars 2015. Cette ordination a été rendue possible grâce au mouvement des Femmes Prêtres Catholiques Romaines (ARCWP-RCWP) auquel elle appartient.

Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin !

21/10/2016

Les mouvements masculinistes ont de plus en plus de visibilité, et au sein même de l'Église. Depuis l'année 2009 déjà, le diocèse d'Autun organise un pèlerinage réservé aux hommes, le pèlerinage Saint Joseph1. Dans ce même diocèse toujours, c'est aujourd'hui la communauté de l'Emmanuel qui ouvre ses portes aux tenants du masculinisme en organisant, du 20 au 23 octobre 2016, un camp Optimum2.

En refusant de pratiquer la langue de buis le pape François prend le risque de ces polémiques par quoi la société se défausse de tout débat avec l’Église.  

07/10/2016

Les papes devraient se méfier des « petites phrases » livrées, comme ça, aux journalistes, dans les avions qui les ramènent de voyages à l’étranger. Surtout à l’ère de twitter et des réseaux sociaux. On se souvient du tollé mondial provoqué, en mars 2009, par les propos de Benoît XVI de retour d’Afrique, expliquant à propos du Sida : « On ne peut le résoudre en distribuant des préservatifs. Au contraire, ils augmentent le problème. » Patatras, voilà que le pape François tombe dans le même piège. Interpelé le 1er octobre par une mère de famille, dans une église de Tbilissi, sur la théorie du genre, il avait répondu y voir « un grand ennemi du mariage ».

« Ce que j’ai promis, je vais le faire » (pape François) : une étude sur l’admission des femmes au diaconat

31/07/2016

Le jeudi 12 mai 2016, le pape François a reçu en audience les 870 Supérieures générales réunies à Rome pour participer au congrès triennal de l’Union Internationale des Supérieures générales (UISG). L’association rassemble les deux mille responsables de communautés regroupées en constellations formées sur la base d’un ou de plusieurs pays.

Et si cela était une prédication? L'art difficile de reconnaître l'amour dans l'Évangile de Luc (7, 36 8)

08/06/2016

Encore une fois, l'Évangile nous annonce ce qui lui tient le plus à cœur, c'est-à-dire que le début, la fin et la substance même de la foi qu'il veut susciter dans nos cœurs est l'amour. Que vivre dans la foi de Jésus signifie vivre en faveur des autres, en se conformant à Lui qui est venu non pour être servi mais pour servir. Et que l'unique visibilité de la foi, l'unique éloquence chrétienne est donc l'amour humble et grand de celui qui sert son prochain.

Pages