Le temps des cathédrales

Auteur.e: 
Estelle Roure
Date: 
02/05/2019

 

C’était le temps des cathédrales. 

La cathédrale a brûlé. La flèche s’est effondrée. Le monde a pleuré. 

Cela fait des dizaines d’années que nos églises se désertifient. Cela fait plus de 10 ans que l’Église de France essuie scandale sur scandale. Ces derniers mois, l’Église a réalisé que ceux qui donnaient les leçons de morale les plus contraignantes étaient les derniers à les appliquer.

Pardonnez-moi, mais je trouve de la beauté dans ce feu, dans ce drame. Non, je ne parle pas en terme d’esthétique ; ce serait trop macabre. Mais je m’interroge sur ce feu au début de la semaine Sainte. La semaine où tout part en flammes. La semaine de la mort. Mais aussi la semaine de la résurrection. 

Je ne veux pas savoir qui a allumé le feu dans la maison Église. Nous l’avons tous allumé, nous l’avons tous attisé (souvent par notre silence). L’Église est au plus mal et, comme un symbole, l’un de ses plus belles maisons s’écroule. 

Il y a quelque chose de beau dans cet embrasement et cet effondrement en début de semaine sainte. Parce que la catholique que je suis sait bien que le jour le plus important n’est pas le jeudi du Dernier Repas, le Vendredi de la Mort, le samedi du Shabbat, mais bien le dimanche de la Résurrection, le dimanche de la Vie. 

Comme dit l’Ecclésiaste il faut un temps pour tout, et il nous faudra un temps pour pleurer Notre Dame et soigner ses plaies. Mais il faudra un temps pour la reconstruire comme patrimoine de l’humanité, et un temps pour savoir aussi quelle Église nous voulons reconstruire. 

Je suis convaincue que l’on peut laisser les experts du patrimoine s’occuper de Notre Dame, et que nous, catholiques, nous pouvons danser, chanter, prier, partager, écouter sur le parvis. Sur tous les parvis. Et plus loin encore. 

C’était le temps des cathédrales. Au millénaire dernier.

Quelles cathédrales voulons-nous pour ce millénaire ? 

 

http://tellou.com/le-temps-des-cathedrales/

 

 

 

Photo by Tavis Beck on Unsplash
Church, Dublin

Commentaires

Auteur du commentaire: 
Frédérique Zahnd

Incendie et renaissance.
Entièrement d'accord.
On a touché le fond. Mais il faut voir cet incendie comme celui du phénix, qui renaît de ses cendres, le même et différent.