Signez l’appel au pape François au sujet des femmes !

Comité de la Jupe
18/05/2018
pape François

Catholic Women speak et Voices of Faith, inquiètes du contenu du nouveau Statut du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, publié le 8 mai 2018, écrivent au pape François. Ces deux associations soulignent combien il serait dommageable pour les femmes que l’on continue « à parler d’elles » sans les associer à l’élaboration des conditions de leur participation à la vie de l’Église. Du bon sens, non ? Alors, signons, signons, des deux mains !

Pour lire le texte de la lettre et signer (en anglais, espagnol et italien), suivre le lien ci-dessous:

https://catholicwomenspeak.com/open-letter-to-pope-francis/

Et voici une traduction en français:

Cher Pape François,

Nous sommes des femmes catholiques du monde entier. Nous vous remercions de votre sage direction de l'Église et de votre souci pastoral pour les réalités de la vie dans tous ses nombreux défis et luttes. Nous accueillons l'esprit de compassion, de joie et de miséricorde que vous encouragez dans notre foi, et nous nous engageons à travailler avec vous et tous les responsables d'Église pour un monde plus juste et durable.

Nous apprécions aussi votre désir d'impliquer davantage les femmes dans la vie de l'Église. Dans ce contexte, nous sommes encouragés à lire le nouveau Statut du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, publié le 8 mai 2018. Nous notons que le ton est pastoral, compatissant et sans jugement en ce qui concerne certaines des luttes auxquelles les femmes sont confrontées, y compris l'appel à la procréation responsable et la reconnaissance des défis difficiles liés à la grossesse et à l'avortement. Nous sommes d'accord avec tout ce qui y est dit.

Toutefois, nous sommes préoccupés par l'article 9, qui se lit comme suit :

Le Dicastère travaille à approfondir la réflexion sur la relation entre les hommes et les femmes dans leur spécificité, réciprocité, complémentarité et dignité égale. Valorisant le "génie" féminin, il offre une contribution à la réflexion ecclésiale sur l'identité et la mission des femmes dans l'Église et dans la société, en favorisant leur participation.

Il s'agit d'un certain nombre d'hypothèses sur la nature des femmes et cela suggère que les femmes pourraient être un objet d'étude plutôt que des partenaires dans le dialogue. Nous sommes nombreux à nous préoccuper sérieusement de l'expression "génie féminin", car nous croyons que les qualités auxquelles elle fait référence devraient être communes à tous les chrétiens et ne sont pas propres aux femmes. Nous pensons également que des concepts tels que "spécificité, réciprocité, complémentarité et dignité égale" doivent encore être développés et interprétés d'une manière qui tienne pleinement compte des expériences vécues, des dons et des capacités des femmes.

Vous insistez souvent sur le fait que les réalités doivent passer avant les idées, mais en ce qui concerne les femmes, nous nous retrouvons encore trop souvent davantage dans le langage des idées que dans celui qui exprimerait la riche diversité de nos vies dans des cultures et des contextes différents. Pour que cela change, nous pensons qu'il faut un éventail plus large et plus représentatif de femmes engagées dans le dialogue avec la hiérarchie. Votre réflexion profonde et inspirante sur le dialogue dans Amoris Laetitia, paragraphes 136 à 141, serait un excellent guide sur la manière dont ce dialogue devrait être mené.

Beaucoup d'entre nous participeraient volontiers à un tel processus de dialogue pour le bien des individus, des familles et des communautés du monde entier, et nous vous offrons nos services en tant que partenaires et collaborateurs dans le Christ.

Merci d'avoir pris le temps de lire ceci.

(Cette lettre a été écrite par Catholic Women Speak and Voices of Faith le 10 mai 2018).

Traduit avec www.DeepL.com/Translator, puis finalisé

Share

Commentaires

Auteur du commentaire: 
Margalida Jordà
Toute à fait d'acorde

Ajouter un commentaire