Rubriques et derniers articles de la Jupe

Chère Thérèse d’Avila

Notre amie Claude Plettner inaugure une nouvelle manière d’écrire une biographie. Ingrédients nécessaires : fréquenter depuis longtemps le personnage, avoir lu et relu ses écrits, se sentir en affinité et en même temps parfois agacé… bref avoir envie d’entamer un dialogue. C’est ce que fait Claude Plettner en écrivant 20 lettres à Thérèse d’Avila. Des lettres piquantes, vivantes, drôles parfois, toujours enlevées qui, mine de rien conduisent le lecteur dans les principales étapes de la vie de la Madre.

Les religieuses ne sont pas assez reconnues.

Ces derniers jours, plusieurs femmes ont dit sur le site de la CCBF ou sur celui du comité de la jupe combien elles se sentent exclues de l’Église quand elles voient monter vers l’autel uniquement des hommes. Elles ne militent pas spécialement pour l’ordination des femmes, mais elles notent un mouvement de recul : les femmes sont de moins en moins admises à donner la communion, à faire les lectures, et l’on refuse de plus en plus les filles pour le service de l’autel.

La Visitatio à Saint-Pierre de Rome ?

Parfois, les grandes idées se rencontrent, à moins que ce ne soit le souffle de l’Esprit-Saint. L’un de nos amis romains, et pas des moindres puisqu’il œuvre au plus haut niveau  à la « Nouvelle Évangélisation » nous apprend que le Saint-Père aurait lui aussi l’idée de restaurer l’antique Visitatio Sepulcri, et ceci d’autant plus que l’usage en avait été maintenu en Bavière et que le Saint-Père en avait été témoin dans son enfance.

8 mars, journée Internationale des Femmes

Le Comité de la Jupe s’associe de bon cœur à la journée du 8 mars en l’honneur des femmes.  À cette occasion, Michelle Colmard Drouault en a retracé l’histoire. Pourquoi le 8 mars ?  Le 8 mars 1857, à New York, des couturières descendent dans la rue pour dénoncer leurs conditions de travail et l’exploitation des femmes en général. Le 8 mars 1909, d’autres ouvrières américaines, en souvenir de ce jour, manifestent à leur tour.

Journée de prière avec les femmes du monde entier.

Vendredi prochain 4 mars 2011 A l'occasion et à proximité de la Journée mondiale des femmes, en lien avec tous les pays du monde. auront lieu à Paris, deux  (pour avoir le choix)  rencontres-célébrations oecuméniques, sur une trame préparée cette année par les femmes chiliennes :
  • à 15h, à l'Armée du Salut, 9, villa Coeur de Vey, Paris 14e
  • à 18h30, au Temple de l'annonciation, 19, rue Cortambert, Paris 16e

Apparence des femmes : « Intégristes de tous les pays, unissez vous ! »

Depuis la mi-janvier, une polémique s’est installée à l’Est : pour la première fois, des religieux chrétiens (en l’occurrence le Patriarcat orthodoxe de Moscou), s’attaquent à l’apparence des femmes et veulent que celles-ci, chrétiennes ou non, adoptent un code vestimentaire « décent ». Si l’Archiprêtre Tchapline a brièvement fait mention de certains hommes en short, sa cible principale a été le sexe féminin.

Les femmes et l’avenir de l’Église

 Les femmes et l’avenir de l’Église, par le père Joseph Moingt sj, Etudes de janvier 2011. Pour ceux qui n’auraient pas encore eu l’occasion de lire l’article de Joseph Moingt sur les femmes, signe que la question trotte de plus en plus dans les têtes, au sein de l’Eglise catholique, voici les réflexions de Monique Hébrard. On connaît sa contribution forte et persévérante à l’évolution de la place des femmes. Ce qui explique sans doute qu’elle aille au cœur des questions soulevées par cet important article.

Pages