Rubriques et derniers articles de la Jupe

Des femmes diacres. Pourquoi? Pour quoi?

23/05/2015

En réponse à une question des supérieures majeures des Congrégations féminines, le pape François a déclaré qu’il serait bon de « constituer une commission pour étudier la question». Depuis plusieurs décennies, on ne compte plus les évêques et les théologiens qui se disent favorables à l’ordination des femmes au ministère diaconal. Il est heureux qu’il ne s’agisse plus d’une question « taboue », même si elle demeure complexe par elle-même.

À trois conditions. Pourquoi ne pas donner la parole à des femmes et à des hommes laïcs ?

21/04/2016

Dans l'Église de l'époque post-conciliaire, depuis que le Pape Jean avec un discernement prophétique identifia parmi les « signes des temps » l’entrée de la femme dans la vie publique, nous entendons souvent des voix s'élever pour demander une plus grande valorisation de la femme dans l'Église, sa plus grande participation aux diverses institutions qui la dirigent et l'organisent, une reconnaissance de toutes les facultés que, en tant que baptisée, elle possède de plein droit.

Les femmes qui prêchent

11/04/2016

À l’époque de Jésus, parmi les pauvres, personne n’est plus pauvre qu’une veuve, une femme sans homme, donc sans droits ni protection. Le monde et la société dans laquelle Jésus vit et évolue sont fondamentalement structurés sur un modèle patriarcal ; les femmes sont socialement invisibles, d’une invisibilité typique d’une condition juridique de minorité, et même d’exclusion.

Une femme au Secrétariat du Vatican pour les communications

23/03/2016

Le pape François a récemment nommé une femme, la théologienne Natasa Govekar, comme directrice du département de théologie pastorale du Secrétariat du Vatican qu’il a récemment créé pour coordonner et rationaliser les communications du Vatican. « Nommer une femme à la tête du département de théologique pastorale est une façon d’affirmer que l’attention à la pastorale n’est pas exclusive aux pasteurs, mais implique des pratiques et des façons d’être Église aujourd’hui », rappelle Dario Vigano, préfet du Secrétariat.

Si cette année encore (et encore) les femmes annoncaient la Résurrection

JJ/MM/AAAA

Ce n’est déjà plus la nuit, ce n’est pas encore le jour. Trois femmes sont en marche, chacune avec son chagrin, vers celui qu’elles ont tant écouté, tant aimé. Dans leurs mains, les aromates destinés aux morts. Mais voici que la pierre du tombeau est roulée, et que le tombeau est vide ! À elles d’annoncer la Bonne Nouvelle, leur dit l’Ange, la Bonne Nouvelle de la Résurrection ! 

Jupe de vermeil du Comité de la Jupe 8 mars 2016 – Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

07/03/2016

La lutte fut rude… pour trouver des compétiteurs ! Mais le résultat est à la hauteur et nous avons le plaisir de décerner la Jupe de vermeil à... Monseigneur Paul-André Durocher¹ !

La place des femmes dans l'Église passe aussi par le langage.

04/03/2016

La présence des femmes dans l’Église n’est plus à démontrer, mais qu’en est-il de leur place et de leur visibilité ? Une personne ou un groupe n’existe que lorsqu’elle/il est nommé-e, lorsque le langage l’inclut, lorsqu’elle/il peut être désigné-e et avoir ainsi la même visibilité, la même place que les autres ; la société, les pairs, l'autorité reconnaît alors son existence et son importance.

Conférence de Sylvie Barnay le 6 mars

01/03/2016

Qui dit dimanche de Carême dit Conférences en la cathédrale Notre-Dame de Paris. Pour ce grand rendez-vous de réflexion sur l’actualité de la foi chrétienne, le philosophe Rémi Brague, chargé d’animer l’édition 2016 qui s’interroge sur « le sens spirituel des cultures », a joué la parité. Il a donc invité trois femmes à faire entendre leur voix au cours de ces après-midis dominicales qui proposent un discernement chrétien sur la culture contemporaine susceptible d’éclairer les tâches de l’évangélisation à venir.

Pages