actualité

Je vous salue Marie, pleine de flammes

17/04/2019

Voir la cathédrale de Paris en flammes en ce lundi, premier jour de la semaine sainte serre le cœur et l’esprit du parisien, du français, du croyant. Depuis ma plus tendre enfance, et malgré les crises intenses qui ont émaillé ma vie de catholique, Marie restait mon repère le plus solide. Non la Marie du dogme de l’immaculée conception, ni la Marie instrumentalisée par des Eglises en mal de fidèles, mais celle inquiète de voir son fils d’une douzaine d’années au milieu des sages du Temple ou celle des Noces de Cana, toute de confiance envers son fils, Jésus.

Cela bougerait-il chez les femmes catholiques?

17/04/2019

Parmi les analyses et doléances qui se font jour dans l’Église catholique, l’absence des femmes en responsabilité est très souvent évoquée. Sondages et synodes à l’appui,  83 % des personnes interrogées sont favorables à la parité dans les fonctions en Église, 70 % à l’arrivée de femmes prêtres. 

 

Église catholique: pression des religieuses allemandes pour la prêtrise des femmes

04/04/2019
La supérieure d’une des communautés religieuses féminines les plus importantes d’Allemagne a mis en cause l’exclusion des femmes du sacerdoce dans l’Eglise catholique. 
«Il est tout à fait naturel que les femmes soient prêtres et je ne comprends pas les raisons qui ont motivé cette décision», a déclaré sœur Ruth Schönenberger, responsable du prieuré bénédictin de Tutzing, la maison mère bavaroise d’un ordre missionnaire mondial.
 

Signez notre pétition: "Église catholique: ça suffit!"

26/03/2019
Signez pour faire entendre la parole des femmes ! 
Femmes méprisées, sans droit à la parole, sans droit à la décision, sans droit sur leur propre corps, ça suffit !
Dans l’Église catholique, toutes les responsabilités, tout le pouvoir est entre les mains d’hommes célibataires, seuls habilités à décider (...)

De l’amour du prochain à la perversion

11/03/2019

Depuis des semaines, l’Église catholique fait la une des scandales. Après l’abus et le viol des mineurs, la parole s’est libérée au niveau des religieuses. Celles qui auraient dû être admirées pour leur sens du service et de la vie donnée y ont été maltraitées, rabaissées, exploitées et niées dans leur intimité.