droits des femmes Eglise

Journée des femmes, silence du Comité de la Jupe ?

Anne SOUPA
8 mars 2018

Journée des femmes aujourd’hui ! Et au Comité de la Jupe, si prompt à dénoncer l’invisibilité des femmes sur la scène catholique, que se passe-t-il ? Pas de grande déclaration, pas d’annonces fracassantes qui fasse le buzz… Diantre, le sort aurait-il eu raison de cette poignée de militantes, avec leur voix pour tout viatique, si peu nombreuses qu’on les regarde avec un léger hoquet. « De Nazareth, peut-il sortir quelque chose de bon »?

Les religieuses, corvéables sans merci dans les services d’Église ?

Marie-Lucile Kubacki
04/03/2018

 La presse a abondamment relayé la protestation des religieuses à travers l’article du supplément de l’Osservatore romano, « Donne, Chiesa, Mondo ». Avec l’aimable autorisation de la rédaction, nous avons le plaisir de partager avec vous l’article dans sa totalité.

Sœur A. est arrivée d’Afrique noire à Rome il y a une vingtaine d’années de cela. Depuis, elle accueille des sœurs apostoliques venues du monde entier et depuis quelques temps, elle veut témoigner de ce qu’elle voit et de ce qu’elle entend sous le sceau de la confidence...

Aller vers l’égalité des femmes et des hommes conjointement dans les Églises et dans la société

Annie Crépin
03/03/2018

Atelier FHEDLES 

Femmes et hommes, Égalité, Droits et Libertés dans les Églises et la Société

Aller vers l’égalité des femmes et des hommes conjointement dans les Églises et dans la société

St Jacut – Janvier 2018 – Colloque « Dieu est-il sexiste ? Femmes, hommes, religions »

Présentation de l’association FHEDLES

Récits fondateurs, mythes et rites :

Sur un article des Études, « Des femmes avec des hommes, avenir de l’Église »

Sylvie de Chalus
05/02/2018
femme et homme lisant la bible

Anne-Marie Pelletier, universitaire, bibliste, auteure de plusieurs ouvrages, a été lauréate du prix Joseph Ratzinger en 2014, première femme à recevoir cette distinction. Elle a également rédigé le texte des Méditations pour le Chemin de Croix qui a eu lieu au Colisée, à Rome, en avril 2017. En janvier de la même année, elle a donné un article à la Revue Études – repris ensuite dans le numéro hors-série « Quelle place pour les femmes ? » paru en octobre 2017 (p. 205-214).

35 ans déjà – Lettre pastorale de Mgr Bernard Hubert, évêque de Saint-Jean-Longueuil

Réseau Femmes et Ministères
29/12/2016

Le 7 décembre 1981, Mgr Bernard Hubert, évêque de St-Jean-Longueuil, publiait une lettre pastorale sous le titre Une complémentarité réciproque. Nul doute que ces quelques extraits vous pousseront à découvrir l’ensemble de cette lettre et à savourer cette parole libre, mutatis mutandis, car nous sommes au Québec, et en 1983…

Égalité femmes-hommes dans l’espace religieux : que promettent les candidats à l’élection présidentielle ?

Anne SOUPA
30/11/2016

Anne Soupa, au nom du Comité de la jupe, a écrit aux sept candidat.e.s du premier tour de la primaire de la droite. Sa lettre sera adressée également aux candidat.e.s de la primaire de la gauche, aux candidat.e.s déjà déclaré.e.s, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélanchon, Marine Le Pen, et à celles et ceux qui le seront.

Paris, le 16 novembre 2016

Monsieur/Madame

Il est grand temps que les femmes soient ordonnées ! Le KDFB salue l’initiative du Pape.

Comité de la Jupe
2 juin 2016

Le KDFB (Katholischer Deutscher Frauen Bund, association allemande des femmes catholiques) voit un signe porteur d’espoir dans l’annonce du Pape François, faite peu avant la Pentecôte, d’autoriser la mise en place d’une commission d’étude sur la possibilité d’ordonner des femmes diacres.

 

« Il est grand temps que les femmes soient ordonnées », déclare Maria Flachsbarth, Présidente du DKFB.

À trois conditions. Pourquoi ne pas donner la parole à des femmes et à des hommes laïcs ?

Comité de la Jupe
21 avril 2016

Dans l'Église de l'époque post-conciliaire, depuis que le Pape Jean avec un discernement prophétique identifia parmi les « signes des temps » l’entrée de la femme dans la vie publique, nous entendons souvent des voix s'élever pour demander une plus grande valorisation de la femme dans l'Église, sa plus grande participation aux diverses institutions qui la dirigent et l'organisent, une reconnaissance de toutes les facultés que, en tant que baptisée, elle possède de plein droit.

Les femmes qui prêchent

Comité de la Jupe
11 avril 2016

À l’époque de Jésus, parmi les pauvres, personne n’est plus pauvre qu’une veuve, une femme sans homme, donc sans droits ni protection. Le monde et la société dans laquelle Jésus vit et évolue sont fondamentalement structurés sur un modèle patriarcal ; les femmes sont socialement invisibles, d’une invisibilité typique d’une condition juridique de minorité, et même d’exclusion.

Si cette année encore (et encore) les femmes annoncaient la Résurrection

Comité de la Jupe

 Ce n’est déjà plus la nuit, ce n’est pas encore le jour. Trois femmes sont en marche, chacune avec son chagrin, vers celui qu’elles ont tant écouté, tant aimé. Dans leurs mains, les aromates destinés aux morts. Mais voici que la pierre du tombeau est roulée, et que le tombeau est vide ! À elles d’annoncer la Bonne Nouvelle, leur dit l’Ange, la Bonne Nouvelle de la Résurrection ! Sans les femmes, présentes à la fois au calvaire et au tombeau, en témoins, l'annonce de la Résurrection aurait peut-être attendu longtemps !

Jupe de vermeil du Comité de la Jupe 8 mars 2016 – Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Comité de la Jupe
7 mars 2016

La lutte fut rude… pour trouver des compétiteurs ! Mais le résultat est à la hauteur et nous avons le plaisir de décerner la Jupe de vermeil à... Monseigneur Paul-André Durocher¹ !

Les hommes d'Église ne sont pas réputés briller par leurs déclarations féministes. Réjouissons-nous déjà quand ils ne tiennent pas des propos réactionnaires et machistes indignes de leur fonction et du message du Christ…

Les servantes d'autel

Soeur Michèle Jeunet
29 février 2016

Servantes de l'Assemblée : une violence faite aux femmes

Bis repetita placent ! Le Comité de la Jupe a déjà dénoncé cette discrimination négative qui éloigne les filles de l'autel¹. Mais Michèle  Jeunet pointe ici une pratique plus sournoise : en faire des « servantes de l'Assemblée ».

 

Depuis quelques temps, dans certaines paroisses de France, se répand une pratique qui n’est pas tolérable et qui ne se justifie en aucune manière.

Pages