ministère

Pourquoi je reste catholique

12/06/2019

« Quand, il y a 10 ans, j'ai porté plainte devant l'officialité contre André Vingt-Trois, archevêque de Paris, après sa déclaration sur les femmes – « Le plus difficile, c'est d'avoir des femmes qui soient formées. Le tout n'est pas d'avoir une jupe, c'est d'avoir quelque chose dans la tête » – j’ai osé une parole publique. 

Femmes, Dieu compte sur vous !

21/05/2019

Traumatisme, séisme, cataclysme, les mots sont nombreux pour qualifier la tornade qui déferle sur l’Église catholique. La presse en a parlé abondamment (pas toujours avec la retenue nécessaire). Quoi qu’il en soit, les catholiques sont invités à répondre à la lettre du pape envoyée au peuple de Dieu, en août dernier. La Croix et Le Pèlerin ont lancé un questionnaire pour « Réparer l’Église ».

Nous en avons marre!

23/04/2019

Des théologiens et des théologiennes rencontreront dans les semaines à venir Mgr Félix Gmür, évêque de Bâle. Voici la lettre de soutien qu’elles appellent à signer, ainsi que deux documents qui aident à comprendre le contexte. Ce sont les  réactions de plusieurs personnalités féminines à la démission de théologiennes suisses, il y a quelques mois.

 

35 ans déjà – Lettre pastorale de Mgr Bernard Hubert, évêque de Saint-Jean-Longueuil

29/12/2016

Le 7 décembre 1981, Mgr Bernard Hubert, évêque de St-Jean-Longueuil, publiait une lettre pastorale sous le titre Une complémentarité réciproque. Nul doute que ces quelques extraits vous pousseront à découvrir l’ensemble de cette lettre et à savourer cette parole libre, mutatis mutandis, car nous sommes au Québec, et en 1983…

Des femmes diacres. Pourquoi? Pour quoi?

23/05/2015

En réponse à une question des supérieures majeures des Congrégations féminines, le pape François a déclaré qu’il serait bon de « constituer une commission pour étudier la question». Depuis plusieurs décennies, on ne compte plus les évêques et les théologiens qui se disent favorables à l’ordination des femmes au ministère diaconal. Il est heureux qu’il ne s’agisse plus d’une question « taboue », même si elle demeure complexe par elle-même.

À trois conditions. Pourquoi ne pas donner la parole à des femmes et à des hommes laïcs ?

21/04/2016

Dans l'Église de l'époque post-conciliaire, depuis que le Pape Jean avec un discernement prophétique identifia parmi les « signes des temps » l’entrée de la femme dans la vie publique, nous entendons souvent des voix s'élever pour demander une plus grande valorisation de la femme dans l'Église, sa plus grande participation aux diverses institutions qui la dirigent et l'organisent, une reconnaissance de toutes les facultés que, en tant que baptisée, elle possède de plein droit.

Pages