participation

À trois conditions. Pourquoi ne pas donner la parole à des femmes et à des hommes laïcs ?

21/04/2016

Dans l'Église de l'époque post-conciliaire, depuis que le Pape Jean avec un discernement prophétique identifia parmi les « signes des temps » l’entrée de la femme dans la vie publique, nous entendons souvent des voix s'élever pour demander une plus grande valorisation de la femme dans l'Église, sa plus grande participation aux diverses institutions qui la dirigent et l'organisent, une reconnaissance de toutes les facultés que, en tant que baptisée, elle possède de plein droit.