prêtres

La mort d'une religion

29/04/2018

Eh oui ! les religions sont comme les êtres humains, elles naissent un jour, elles vivent, grandissent, prospèrent, puis elles sont malades et un jour aussi, elles meurent et disparaissent. Leur vie est seulement habituellement plus longue que celle des hommes, elle se compte en siècles plutôt qu’en années, à tel point que beaucoup d’adeptes et de fervents adhérents ont souvent été persuadés de leur immortalité. Au cours de son histoire, l’humanité a cependant connu bien des exemples de mort de religions.

Église machiste, Église ringarde

08/02/2017

Diocèse de Paris : où sont les femmes ? se demande Claudine Benard, analysant les affiches des dernières campagnes de ce diocèse pour le denier du culte (cf article). Sa conclusion ? « Par ces affiches, le diocèse risque d’alimenter, de façon plus ou moins subliminale, la thèse d’une Église où s’affiche le pouvoir des prêtres, où les laïcs écoutent et reçoivent passivement de la liturgie et des sacrements, où enfin les femmes n’ont guère de place reconnue. »

Diocèse de Paris : où sont les femmes ?

22/01/2017

Dans la dernière campagne du diocèse de Paris pour le denier du culte, les femmes sont invisibles. Si elles forment la plus grande partie des catholiques pratiquants dans les paroisses, elles sont quasiment invisibles sur les affiches, des photos composées et travaillées. Le cléricalisme s’affirme massivement, et seuls des hommes sont les interlocuteurs des prêtres. Sur l’une des affiches, on voit bien des femmes à l’arrière-plan, mais dans de nombreuses paroisses, l’affiche est plus petite sur les panneaux, recadrée et tronquée sur la gauche.

La cause des femmes, un luxe d’occidentales ? Non.

20/01/2017
La cause des femmes, un luxe d’occidentales ? Non.
Pour preuve cet interview d’un jésuite africain, le père Orobatoun, qui milite pour une meilleure inclusion des femmes dans les structures ecclésiastiques.
Quand des théologiens ou d’autres commentateurs soulèvent des questions concernant l’exclusion des femmes d’un rôle décisionnaire dans l’Église catholique, les critiques pointent souvent que de telles considérations ne proviennent que d’un sous-groupe de fidèles occidentaux : en Afrique ou dans d’autres régions du monde où la foi catholique est en plein essor, les gens auraient bien d’autres soucis.

Á la recherche de la masculinité perdue

30/12/2016

Masculinité perdue. Grosse prime à qui la retrouvera. À en croire l’article publié dans Le Monde du 28 décembre et intitulé : « Des catholiques veulent rendre à l’Église sa virilité », les catholiques du genre mâle seraient à la recherche de leurs attributs perdus. D'où l'idée, dans des chapelles « masculinistes », de camps et séminaires réservés aux hommes, pour expurger d'eux la part féminine, semble-t-il...

Des femmes en noir, d’Anne-Isabelle Lacassagne

26/12/2016

Panique à l’évêché : un prêtre âgé meurt, et sur le certificat de décès, le médecin coche la case « femme » ! Furieux de ce mensonge, mais surtout vexé de n’avoir rien vu, l’évêque envoie deux de ses collaborateurs mener l’enquête : sa chancelière et l’un des prêtres du diocèse. La suite, je n’en dis rien. Le lecteur la découvrira.

Femme et prêtre catholique, chair et âme

28/11/2016
Christina Moreira, une Française qui vit en Espagne, exerce son ministère dans une petite communauté de base dont elle a la charge pastorale, charge qui lui a été confiée par la communauté assemblée. Elle a été ordonnée prêtre par l'évêque Bridget Mary Meehan, à Sarasota, Floride (USA – elle habitait alors en Amérique du Sud), en mars 2015. Cette ordination a été rendue possible grâce au mouvement des Femmes Prêtres Catholiques Romaines (ARCWP-RCWP) auquel elle appartient.