Description du projet

Les oubliées de l’Église – Pascale

C’est une évidence de rappeler combien les femmes sont actives dans l’Église. Aumôneries, catéchèse, accueil paroissial… leurs activités sont multiples. Sans elles, l’Église s’écroule ! Ce que font les femmes est, de surcroît, très mal connu. D’une façon plus générale, leur voix peine à se faire entendre. Bien souvent, elles s’effacent et ce sont des hommes qui parlent d’elles.  C’est pourquoi le Comité de la Jupe invite les femmes à prendre la parole. Toutes les femmes. Qu’elles soient actives dans l’Église, et elles ont des choses à dire. Qu’elles ne le soient pas, et les raisons pour lesquelles elles se tiennent à distance sont utiles à connaître. La série « Les oubliées de l’Église (elles prennent la parole !) » vous présente leurs témoignages.

Dans ce premier épisode, Sophie, engagée au service de l’Église depuis près de 20 ans, constate qu’encore aujourd’hui, peu de vraies responsabilités sont confiées aux femmes catholiques. Elle espère des changements, notamment l’ouverture d’espace de parole pour prêcher.

Vous souhaitez vous aussi partager votre expérience de femme catholique, votre engagement et vos joies, vos attentes et vos déceptions ? Contactez nous ! femmesinivisibles.cj@gmail.com