+ Dans la presse

En refusant de pratiquer la langue de buis le pape François prend le risque de ces polémiques par quoi la société se défausse de tout débat avec l’Église.  

07/10/2016

Les papes devraient se méfier des « petites phrases » livrées, comme ça, aux journalistes, dans les avions qui les ramènent de voyages à l’étranger. Surtout à l’ère de twitter et des réseaux sociaux. On se souvient du tollé mondial provoqué, en mars 2009, par les propos de Benoît XVI de retour d’Afrique, expliquant à propos du Sida : « On ne peut le résoudre en distribuant des préservatifs. Au contraire, ils augmentent le problème. » Patatras, voilà que le pape François tombe dans le même piège. Interpelé le 1er octobre par une mère de famille, dans une église de Tbilissi, sur la théorie du genre, il avait répondu y voir « un grand ennemi du mariage ».

« Ce que j’ai promis, je vais le faire » (pape François) : une étude sur l’admission des femmes au diaconat

31/07/2016

Le jeudi 12 mai 2016, le pape François a reçu en audience les 870 Supérieures générales réunies à Rome pour participer au congrès triennal de l’Union Internationale des Supérieures générales (UISG). L’association rassemble les deux mille responsables de communautés regroupées en constellations formées sur la base d’un ou de plusieurs pays.

Et si cela était une prédication? L'art difficile de reconnaître l'amour dans l'Évangile de Luc (7, 36 8)

08/06/2016

Encore une fois, l'Évangile nous annonce ce qui lui tient le plus à cœur, c'est-à-dire que le début, la fin et la substance même de la foi qu'il veut susciter dans nos cœurs est l'amour. Que vivre dans la foi de Jésus signifie vivre en faveur des autres, en se conformant à Lui qui est venu non pour être servi mais pour servir. Et que l'unique visibilité de la foi, l'unique éloquence chrétienne est donc l'amour humble et grand de celui qui sert son prochain.

Il est grand temps que les femmes soient ordonnées ! Le KDFB salue l’initiative du Pape.

02/06/2016

Le KDFB (Katholischer Deutscher Frauen Bund, association allemande des femmes catholiques) voit un signe porteur d’espoir dans l’annonce du Pape François, faite peu avant la Pentecôte, d’autoriser la mise en place d’une commission d’étude sur la possibilité d’ordonner des femmes diacres.

À trois conditions. Pourquoi ne pas donner la parole à des femmes et à des hommes laïcs ?

21/04/2016

Dans l'Église de l'époque post-conciliaire, depuis que le Pape Jean avec un discernement prophétique identifia parmi les « signes des temps » l’entrée de la femme dans la vie publique, nous entendons souvent des voix s'élever pour demander une plus grande valorisation de la femme dans l'Église, sa plus grande participation aux diverses institutions qui la dirigent et l'organisent, une reconnaissance de toutes les facultés que, en tant que baptisée, elle possède de plein droit.

Les femmes qui prêchent

11/04/2016

À l’époque de Jésus, parmi les pauvres, personne n’est plus pauvre qu’une veuve, une femme sans homme, donc sans droits ni protection. Le monde et la société dans laquelle Jésus vit et évolue sont fondamentalement structurés sur un modèle patriarcal ; les femmes sont socialement invisibles, d’une invisibilité typique d’une condition juridique de minorité, et même d’exclusion.

Une femme au Secrétariat du Vatican pour les communications

23/03/2016

Le pape François a récemment nommé une femme, la théologienne Natasa Govekar, comme directrice du département de théologie pastorale du Secrétariat du Vatican qu’il a récemment créé pour coordonner et rationaliser les communications du Vatican. « Nommer une femme à la tête du département de théologique pastorale est une façon d’affirmer que l’attention à la pastorale n’est pas exclusive aux pasteurs, mais implique des pratiques et des façons d’être Église aujourd’hui », rappelle Dario Vigano, préfet du Secrétariat.

Pages