L'ordre sacré!

Auteur.e: 
Comité de la Jupe

Au jeu absurde de « qu’est-ce qui est le plus grave », les juristes fonctionnaires du Vatican viennent de remporter la palme !

D’habitude, ce sont des ados idiots qui y jouent, ou la télé-réalité poubelle qui s’y adonne. Là, ce sont de dignes prélats férus de droit canonique. Et le résultat est à la hauteur des défis les plus fous… Si ce n’était qu’un jeu, nous serions mort-e-s de rire.

Il s’agissait de réviser quelques articles du droit pour aggraver les sanctions contre les clercs coupables de pédophilie. La prescription du crime passe de 10 à 20 ans, comme dans beaucoup de législations civiles On y apprend aussi que désormais, le clerc « sera puni selon la gravité du crime, sans exclure le renvoi ou la déposition. ». Sans exclure… Ouh la la, voilà qui est terriblement répressif. Bon, j’avoue que je ne comprends mal qu’une « faute professionnelle » si grave n’entraîne pas le renvoi ipso facto. Mais passons, le meilleur reste à venir, parce qu’il y a plus grave. Oui, plus grave que le viol d’un ou d’une mineur-e, ou d’un ou d’une handicapé-e. Ça, ce sont des crimes. C’est grave, très grave, mais si j’ose dire, c’est « humain ».

Il y a bien plus grave : l’atteinte à « l’ordre sacré ». Et cette gravissime atteinte à l’ordre sacré, c’est, tenez-vous bien, l’ordination d’une femme. Une femme ! Mon Dieu, quelle horreur, pas de doute, le bon Dieu se retourne dans son ciel ! Ordonner un homme sans autorisation, c’est une entorse au règlement, une femme, c’est une abomination !

Du coup, pas de quartier pour les protagonistes : « excommunication latae sententiae réservée au Siège Apostolique » et pour le clerc qui y procède, « il pourra être puni du renvoi ou de la déposition ». Je pense que vous saisissez la nuance. Dans un cas, « sans exclure… », dans l’autre, excommunication immédiate et « il pourra être puni du renvoi ou de la déposition », pas tout à fait le même poids, pas tout à fait la même mesure.

Parce que quand même, les choses sacrées, il ne faut pas y toucher, mais le corps des petits enfants… Ça se plaide!

Pas touche au corps doctrinal, à l’ordre patriarcal, au règne masculin.

Comme dirait n’importe quel psy : « ça parle en eux ». Dans quel état d’aveuglement faut-il être pour ne pas se rendre compte que publier un document qui dans deux articles successifs, traite comme équivalent, un crime contre des personnes, et de surcroît, des enfants, et une atteinte contre une discipline, une interdiction, va inévitablement provoquer la colère, l’incompréhension.

De ma part, cela provoque, malgré ce que j’ai dit plus haut, un rire immense et tonitruant. Je ris de tant de bêtise bornée. Continuez comme cela Messieurs, peut-être le ridicule aura-t-il raison de vous !

Certains parlent de ruse de l’inconscient, moi, je crois qu’il s’agit d’une ruse de l’Esprit Saint !

Et si vous voulez vérifier vous-même, allez lire le texte sur le site du Vatican, il s’agit de l’article 5, pour l’ordination des femmes et de l’article 6 pour la pédophilie.

http://www.vatican.va/resources/resources_norme_fr.html

Commentaires

Décidément le Vatican a le sens de la mesure ,des nuances et de l' à propos:( :(

je ne connais pas le contexte qui a présidé à la rédaction et l'acceptation de ce texte, mais je sais que tout à coup je suis honteuse d'être femme et encore catholique et si ce n'était que me couper de mon Eglise c'est me couper de moi-même, je partirai sur le champs. Se réveiller un matin et au petit déjeuner lire dans La Croix l'article qui annonce la modification introduite dans la lettre apostolique en forme de motu proprio sacramentum sanctitatis tutela concernant la norme sur les délits les plus graves et constater que l'ordination des femmes relève de la plus haute sanction : l'excumonication latae sententiae pour la femme ou être puni de renvoi et de déposition si le coupable qui attente à l'ordination de la femme est clerc, est un "etonnement" dans le sens le plus classique, qui provoque colère et rejet. Comprendre que, plus aucun doute, la femme est un "sous-homme", fait froid dans le dos. Il faut avoir une réelle Foi en Jésus Christ et comprendre qu'ils lui ont une nouvelle fois donné un coup de lance et que vraiment ce n'est pas comme ça qu'on va Annoncer la Bonne Nouvelle aux Pauvres et aux gentils., pour rester et continuer malgré EUX. Jéus a été mis à mort par le Temple, il est désormais régulièrement mis à mort par les clercs les plus élevés dans la hiérarchie romaine. Que faire et que dire quand on est Femme ? Se battre toujours se battre pour que cette hiérarchie reconnaisse ce que la lecture des Evangiles nous apprend que Jésus a envoyé en mission des Femmes et que c'est une femme qui a la première annoncé qu'il est le Messie, une Samaritaine, une étrangère, une femme de peu. Que c'est une femme qui l'a vu ressuscité. Le plus important est là. Alors combattons la bêtise et Aimons Dieu et nos Frères.

J'ai été choquée par cette information entendue sur toutes les radios. Il ne faut pas confondre la pédophilie qui est un péché et touche directement la relation à Dieu. L'ordination d'une femme est un manquement à un règlement établi par l'église donc par des hommes. Mais pourquoi ce texte en ce moment précis ? Y aurait il eu un fait que nous ignorons ? une ordination quelque part ? C'est la panique au vatican....

Non, le ridicule ne tue pas... Et pourtant tant de bêtise!!!!!

Ah! Merci Christine de si bien exprimer ce que nous ressentons ! Pauvre direction du Vatican, pauvre Curie, on vous plaint : pas moyen de se débarrasser de cette engeance féminine ! Alors, les femmes du Vatican, c'est pour quand la grève ?

Chère Michelle, je suis tout à fait d'accord, un grand manifeste, mais bien réfléchi, en faisant attention à tout ce qui a précédé cette déclaration, à savoir la question d'une possible ordination des femmes dont le dossier a été fermé par Jean-paul II et le cardinal Ratzinger. Ce qui est beaucoup plus grave est le fait que cette question soit pour toujours exclue et que les femmes éventuellement ordonnées soient excommuniées. Il faut travailler avec des théologiens ( nes ) chevronnés ou chevronnées. Mais je trouve qu'il serait bon que les femmes catholiques fassent connaître leur désapprobation. N'oublions pas que c'est nous qui faisons tourner les paroisses.

d'accord pour dire que la juxtaposition des deux décisions est une bêtise sans nom tellement c'est énorme mais tout à fait dans le style du Vatican .pourquoi faire intelleigent quand il suffit de faire autoritaire . Et pourtant quand je lis l'evangile je ne vois nulle part la discrimination contre les femmes et alors au niveau basique des communautés que devient notre église sans toutes le bénévoles féminines ?Dans ma paroisse les tâches sont effectuées à 97pour cent au moins par les femmes ! A part l'entretien autour du presbytère ,l'accueil ,le ménage ,la ctéchèse les funérailles,tout disparaît sans les femmes et même l'aasistance aux offices est en très grande majorité féminine !

Merci Christine, de votre réaction à ce texte. Pour ma part il me vient des envies non pas de rire mais de fuir devant l'accumulation de telles monstruosités intellectuelles et morales. A moins que comme vous le suggérez, il s'agisse d'une ruse du Saint Esprit... J'imagine assez bien une suite espiègle...

Je rentre de vacances, une halte chez moi, le temps de mettre de l'ordre et de lire ou relire tous ces messages. Je ne peux que vous remercier Christine de parler avec le talent que nous aimerions avoir. Oui, je suis intimement convaincue, moi aussi, que les décisions et décrets concernant l'éviction des femmes du sacerdoce ordonné n'ont rien à voir avec le Christ et avec l'annonce de la Bonne Nouvelle. Sans le soutien de SA main, serais-je encore dans l'Eglise catholique romaine ? Qui dira toute la consolation que nous trouvons dans le "compagnonnage" des Ecritures dans l'"Amitié"et la contemplation du Ressuscité ? Sans l'admirable dévouement de mes frères et soeurs pourrais je encore dire " je SUIS solidaire de cette hiérarchie". la Révélation n'a rien à voir avec l'éviction formelle et désormais définitive de la moitié de l'humanité à l'ordination. Rien de théologique n'étayant cette décision, il a été fait appel à la force de la Tradition. Or, rien n'est plus fragile que le bien fondé de cet argument quand on sait qu'au cours des siècles bien des décisions et croyances ont dûes être abolies pour se mettre en accord avec ce que le siècle et les sciences révélaient. Ce qui était vrai hier, se révèle aujourd'hui faux. la vraie nature de la femme, la vraie nature de la conception sont connus. La relation homme/femme est connu de tous, même du petit écolier. Ses capacités intellectuelles n'ont plus à être prouvées... Alors, la Génèse enfin comprise à travers les découvertes scientifiques et le partage des responsabilités , n'est ce pas magnifique ? Homme et Femme il les fit . revoir la place de la femme et sortir d'une image dépassée, est-ce si difficile? Oui, bien sûr, s'il s'agit de pouvoir ...mais alors sommes nous encore dans l'Evangile ? Est il si difficile d'ouvrir les yeux ? et de regarder ? Comme il est difficile au jeune homme riche de tout abandonner... car il avait de grands biens. Comme ils vous est difficile chers clercs de partager car vous croyez que c'est VOTRE BIEN. Nous ne possédons rien, nous sommes à Christ. un point c'est tout..Il n'y a plus ni homme,ni femme,ni esclave etc.... En toute fraternité.

Si la bêtise est un péché contre l'intelligence alors ceux qui ont rédigé, promulgué et signé cette loi sont en situation de péché grave contre l'Amour. Quelle sanction leur sera-t-elle infligée ? Aucune car tout est permis aux détenteurs du pouvoir infaillible ! C'est pourquoi la base doit réagir, la sanction de la rue existe, nous avons le devoir de dire que nous refusons collectivement cette discrimination dans l'échelle des sanctions. Les diverses associations de chrétiens réformateurs sont trop gentils et trop silencieux... Il faut renouer avec les manifestations silencieuses devant les évêchés de chaque diocèse...

Pages