dialogue interreligieux

Compte rendu de "La Nuit des femmes"

13/12/2017
Le 2 décembre dernier s'est tenue à Troyes la première "nuit des femmes" organisée en partenariat entre le Comité de la jupe, l'institut Rachi et le CIDFF de l'aube. L'est éclair, journal local, en a fait un compte rendu ce matin. La vidéo du débat sera bientôt disponible sur le site et la page Facebook du Comité de la jupe. Merci encore à toutes les participantes !

Les droits des femmes sont-ils menacés ?

  • Posted on: 15 November 2016
  • By: Comité
La conférence-débat de rentrée du Comité de la jupe aura lieu le jeudi 24 novembre 2016 sur le thème : Les droits des femmes sont-ils menacés ?
En effet, depuis quelques années, les alertes se multiplient : refus de serrer la main à une femme, propos injurieux, voile, burkini, pratique du guett (acte de divorce dans le judaïsme), du talla, (acte de divorce musulman) interdiction des femmes de la prêtrise, éviction des fillettes du service de l’autel, des femmes de l’autel, refus d’un médecin d’un autre sexe, apologie du « masculinisme »…

Conférence de rentrée du Comité de la Jupe

03/11/2016
Communiqué de presse
Refus de serrer la main à une femme, propos injurieux, voile, burkini, pratique du guett (acte de divorce dans le judaïsme), du talla (acte de divorce musulman), interdiction des femmes de la prêtrise, éviction des fillettes du service de l’autel, des femmes de l’autel, refus d’un médecin d’un autre sexe… Comment se portent les droits des femmes ? En recul ? En hausse ?

La rencontre interreligieuse d'Assise : la violence occultée

21/10/2016

À Assise, du 18 au 20 septembre 2016, s’est déroulée la rencontre interreligieuse pour la paix, à l’initiative du Pape François. L’objectif était de « désolidariser les religions et la violence ». Le pape François a eu des paroles fortes comme celles-ci : « Ne nous lassons pas de répéter que jamais le nom de Dieu ne peut justifier la violence. » On ne peut que saluer cette initiative et se réjouir qu’elle ait eu lieu. Cependant, cette rencontre n’a abordé qu’une partie de la question : la violence des religions les unes contre les autres.